Sarkozy : «Si jamais j'étais candidat?»

le
0
Devant les députés UMP, le chef de l'État a esquissé, entre les lignes, sa stratégie pour 2012.

«Si jamais j'étais candidat...» Devant les députés UMP qu'il recevait mercredi à l'Élysée, Nicolas Sarkozy a évoqué la présidentielle en faisant à peine mystère de ses intentions. «Une élection, c'est toujours difficile, a-t-il lancé. C'est toujours le miracle d'une rencontre entre la réflexion et le désir. Une réélection, c'est extrêmement difficile aussi. Ça n'obéit pas au même calendrier, au même désir, à la même stratégie.» Afin de calmer l'impatience de ceux qui voudraient le voir accélérer le tempo d'une déclaration de candidature, le président a appelé au «sang-froid, à l'unité, à la réflexion». «Chaque chose en son temps, a-t-il ajouté. On consolide et ça se décante. (...) Si jamais j'étais candidat, je ne le serais qu'après avoir fait mon devoir de protection des Français.» Et d'ajouter: «Dans ma tête, c'est précis, calme et réfléchi.»

Plusieurs chantiers pour l'après-2012

Tout en jurant paradoxalement qu'il n'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant