Sarkozy se pose en héraut de l'indépendance de la justice

le
1
Lors de ses v?ux aux professions judiciaires, le chef de l'État a défendu son bilan.

«En Guyane, j'ai dit ce que je pensais, je n'ai aucun problème avec ça. Ensuite, les journalistes ont interprété», a expliqué Nicolas Sarkozy à ses collaborateurs mardi en fin de journée à propos des confidences faites en outre-mer sur la façon dont il voyait la vie après la politique. «J'étais sincère!», a redit jeudi le chef de l'État à quelques journalistes lors de son déplacement à Dijon. Nicolas Sarkozy semble peu contrarié par les «commentaires et les spéculations», a-t-il confié jeudi à des interlocuteurs qui l'accompagnaient dans son déplacement à Dijon. «Je trace ma route, je déroule», a-t-il répété. Le chef de l'État a surtout souligné qu'il avait été très marqué par la cérémonie d'hommage aux soldats morts en Afghanistan. «Quand vous assistez à des moments comme ça, ça relativise beaucoup de choses», a assuré le chef de l'État. Une façon de montrer qu'il restait très absorbé par les «devoirs de sa charge», selon un témoi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le jeudi 26 jan 2012 à 20:52

    Il a vraiment de l'humour !!!!plus c est gros, plus ca passe, disent certains