Sarkozy se dit serein après la décision de la Cour de cassation

le
0
NICOLAS SARKOZY SE DIT SEREIN FACE À LA JUSTICE
NICOLAS SARKOZY SE DIT SEREIN FACE À LA JUSTICE

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy s'est dit serein, jeudi, sur l'issue de la procédure le visant pour trafic d'influence et corruption, deux jours après la décision de la Cour de cassation de valider la quasi-totalité des écoutes entre l'ancien président et son avocat.

L'ancien chef de l'Etat, qui avait formé un recours auprès de la Cour de cassation, est mis en examen dans ce dossier pour trafic d'influence actif, corruption active et recel de violation de secret professionnel.

"Depuis quatre ans, je suis bien habitué à tout ça. Je me suis fait une raison. Il faut être calomnié, et puis après on est blanchi. Parce que rien ne peut empêcher la vérité, rien. Depuis quatre ans, qu'est-ce qu'il reste? Au fur et à mesure, tous les dossiers qui ont été montés s'écroulent", a-t-il dit dans l'émission "Face aux Chrétiens" (La Croix, KTO, Radio Notre-Dame et RCF).

"J'ai eu plus de 80 heures d'interrogatoire. Qu'est-ce qu'il en est sorti ? A chaque fois, j'en suis sorti blanchi. Il en sera pour ce dossier comme pour les autres", a-t-il poursuivi.

"Je suis serein parce que je sais que je n'ai rien à me reprocher. Et beaucoup de gens le savent. Tout le monde le sait", a souligné le président des Républicains.

(Simon Carraud et Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant