Sarkozy sanctuarise l'école primaire 

le
0
Le président l'a assuré : il n'y aura aucune fermeture des classes dans les écoles primaires à la rentrée 2012.

Quand Nicolas Sarkozy visite un établissement de l'Éducation nationale, il préfère s'inviter dans des départements enclavés et moins exposés au risque de mobilisation syndicale. En mars, il était dans les Hautes-Pyrénées. Mardi, il avait choisi La Canourgue, en Lozère, département qui n'avait pas «vu passer un président de la République en visite officielle depuis Giscard en 1974», précise le député UMP de la circonscription, Pierre Morel-A-L'Huissier.

Mardi, le président avait une bonne nouvelle à annoncer. Il a confirmé très officiellement ce qu'il avait dévoilé aux parlementaires de la majorité lors d'une réunion à l'Élysée il y a deux semaines : «Il n'y aura aucune fermeture des classes dans les écoles primaires à la rentrée 2012, hors critères démographiques», a-t-il dit lors d'une table ronde. En clair, toutes les suppressions de postes dans le primaire seront compensées par des créations de postes. Sanctuarisé, le primaire ne sera donc pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant