Sarkozy s'engage à protéger l'euro

le
0
VIDÉO - «La fin de l'euro serait la fin de l'Europe», a expliqué le président lors de ses vœux aux Français. Il souhaite que l'année 2011 soit «utile», la France ne pouvant pas «se payer le luxe d'une année d'immobilisme pré-électoral»

Il avait préparé son texte plusieurs jours à l'avance. Nicolas Sarkozy a apporté un soin particulier au rituel des vœux de la Saint-Sylvestre, après une année 2010 difficile, marquée par la défaite de la droite aux régionales, l'affaire Woerth-Bettencourt, ou encore la délicate réforme des retraites, sur fond de morosité économique.

Se posant en président «protecteur», comme son entourage l'avait pressenti, il a mis l'accent sur l'importance de l'Europe pendant la crise. Le président a mis en garde contre ceux qui proposent de sortir de l'euro. «L'isolement de la France serait une folie. La fin de l'euro serait la fin de l'Europe», a déclaré le chef de l'Etat. Or «dans la tempête, (elle) a su faire face, certes pas assez complètement et souvent pas assez rapidement, mais l'Europe a tenu et l'Europe nous a protégés», a-t-il affirmé.«Je m'opposerai de toutes mes forces à un retour en arrière qui ferait fi de 60 ans de construction européenne», a-t-il appu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant