Sarkozy reste membre de droit des Sages

le
0
L'ancien président ne siège plus au Conseil constitutionnel depuis qu'il a déposé un recours contre le rejet de ses comptes de campagne.

Plusieurs personnalités politiques -Noël Mamère, Marine Le Pen- demandent à Nicolas Sarkozy, membre de droit du Conseil constitutionnel, d'en «démissionner» en raison de sa mise en examen. L'ancien président ne siège plus parmi les Sages depuis qu'il a déposé un recours contre le rejet de ses comptes de campagne par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Sa mise en examen est pour lui un nouveau motif de rester en retrait de l'institution de la rue Montpensier.

Pour autant, Sarkozy demeure membre du Conseil. Et le droit en vigueur ne semble ni l'obliger, ni même l'autoriser, à en démissionner. Les Sages nommés, eux, peuvent quitter leurs fonctions s'ils se trouvent soupçonnés de faits qui porteraient atteinte à leur indépendance et à leur dignité. Roland Dumas, alors président d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant