Sarkozy refuse la division de la «famille» UMP 

le
0
Mercredi, le chef de l'État s'est voulu optimiste en recevant les députés UMP à l'Élysée.

Qu'on se le dise, Nicolas Sarkozy défendra bec et ongles «l'unité de la famille » UMP. Recevant mercredi les députés du parti majoritaire pour un déjeuner à l'Élysée, le chef de l'État a voulu rompre avec le pessimisme ambiant et redonner du tonus à ses troupes. «Moi, la situation, je la sens bien !», a-t-il lancé en faisant allusion à 2012. «La présidentielle, c'est un marathon, je suis le seul à l'avoir testé», a-t-il fait valoir. Les nombreux députés présents l'ont trouvé plus que jamais «candidat à sa réélection». Contrairement à son habitude, le président de la République n'a pas fait de propos liminaire.

La première question lui a été adressée par Bernard Debré. Le matin même sur Europe 1, le député de Paris avait demandé au chef de l'État d'annoncer sa candidature le plus tôt possible. La réponse de l'intéressé, rappels historiques à l'appui, a duré plus d'une demi-heure. « Il faut du sang-froid. C'est à l'automne que l'heur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant