Sarkozy recadre Cantona

le
0

Jeudi, dans la matinale d’Europe 1, Nicolas Sarkozy s’en est pris à Eric Cantona, qui avait accusé Didier Deschamps de racisme. L’ancien chef de l’Etat a également avoué sa réticence au sujet des fan zones.

Il ne veut pas laisser passer ces accusations de racisme. Alors qu’il ne condamne pas Jamel Debbouze ni Karim Benzema, Nicolas Sarkozy n’a pas apprécié les déclarations d’Eric Cantona, qui avait accusé Didier Deschamps de racisme pour ne pas avoir retenu Ben Arfa et Benzema dans sa liste des 23 pour l’Euro à cause de leurs « origines nord-africaines ». Invité de la matinale spéciale, jeudi matin, sur Europe 1, l’ancien Chef de l’Etat a même asséné un « Monsieur Cantona aurait mieux fait de se taire » avant de poursuivre : « Je trouve injuste de mettre Monsieur Benzema au même niveau que Cantona ou Jamel Debbouze ». Nicolas Sarkozy ne s’est pas montré aussi conciliant avec Eric Cantona et rappelle une de ses anciennes déclarations : « Je me souviens de ses déclarations insensées au moment de la crise financières, où il demandait aux Français d’aller retirer leur argent des banques ». Concernant les fan zones, l’ex-Président de la République s’est montré catégorique : « A l’époque où j’étais ministre de l’Intérieur et président de la République, je n’aurais pas fait ces fans zones ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant