Sarkozy propose des mesures pour les professions libérales

le
0
Le chef de l'Etat souhaite une «révolution» dans les relations entre l'administration et les professions libérales.

Nicolas Sarkozy a rencontré au Palais des Congrès de Versailles une centaine de réprésentants des professions libérales réunies par l'Union Nationale des Professions libérales (UNAPL) présidée par David Gordon-Krief. Conscient que les «professions libérales ont le sentiment d'avoir été oubliées », le chef de l'Etat les a rassurées. «Nous avons besoin de vous pour relancer l'économie française. Ayant été dans une autre vie moi-même dans une profession libérale, je sais que vous portez des valeurs pas toujours à la mode ces dernières années», a déclaré le président de la République qui est un ancien avocat. Il a rappelé les efforts réalisés en leur faveur. «530 millions d'euros de prélévements publics ont été supprimés pour les professions libérales avec la réforme de la taxe professionnelle. Désormais vous êtes à la valeur ajoutée avec un taux d'imposition nul jusqu'à 500.000 euros de chiffre d'affaires», a expliqué le chef de l'Etat qui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant