Sarkozy prône une «présomption de légitime défense» pour la police

le
1
Nicolas Sarkozy a exprimé jeudi son soutien aux collègues du policier mis en examen pour homicide volontaire en Seine-Saint-Denis. Il s'est déclaré favorable à une «présomption de légitime défense» pour les policiers. Avec une vidéo BFMTV

Au Raincy, (Seine-Saint-Denis)

Poursuivre l'offensive en direction des électeurs du Front national. En meeting au Raincy, dans le département sensible et déshérité de la Seine-Saint-Denis, Nicolas Sarkozy a rendu un vibrant hommage aux policiers, alors que des centaines d'entre eux ont manifesté mercredi soir à Bobigny et sur les Champs-Élysées à Paris pour protester contre la mise en examen d'un des leurs pour «homicide volontaire». Ce policier, qui a tué un multirécidiviste en Seine-Saint-Denis, invoque la légitime défense. «Il doit y avoir une présomption de légitime défense, a lancé le président-candidat. On ne peut pas mettre sur le même plan un policier dans l'exercice de ses fonctions et le délinquant dans l'exercice de ses fonctions à lui!» Une proposition soutenue par le syndicat policier Alliance, qui figurait également dans le programme de Marine Le Pen. Laquelle n'a pas tardé à se féliciter d'une «victoire idéologique» du FN.

Désolé, cette v...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le jeudi 26 avr 2012 à 18:11

    Au moindre doute, la police aura le droit de tirer (de dos ou de face) et aura l'immunité garantie, douteux, singulièrement douteux sur le plan démocratiquerappelons-nous que nous pouvons tous devenir des délinquants, déja à commencer par la route