Sarkozy promet une refondation de la politique du médicament

le
0
Le président estime qu'il faut «tirer toutes les leçons» de l'affaire du Mediator.

«J'avais un mari très dynamique, comme vous!» Dans l'hôpital de Châtillon, Nicolas Sarkozy savoure le compliment. Avant de le retourner à cette patiente de l'«unité Alzheimer»: «Oh, il devait être bien mieux !»

C'est ce «dynamisme», ce profil de responsable volontaire et courageux, que le chef de l'État a tenté d'afficher ce jeudi, en présentant ses v½ux aux personnels de santé. Une profession traditionnellement acquise à la droite qu'il s'efforce de reconquérir depuis les régionales perdues.

Pour la première fois publiquement, Nicolas Sarkozy a parlé du Mediator. Il a eu un mot pour les «familles des victimes», dont il a dit comprendre «la colère», ce qu'il avait omis de faire dans le huis clos du Conseil des ministres, le 22 décembre. «Il faut tirer toutes les leçons de ce dossier», a-t-il répété, alors que le gouvernement doit engager, pour la mi-2011, une «refondation en profondeur de la politique du médicament». Il a expliqué qu'il fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant