Sarkozy promet des sanctions en cas d'alliance entre l'UMP et le FN

le
0
Le chef de l'État menace d'exclusion les membres de l'UMP qui appelleraient à un accord avec le FN lors des élections cantonales

Le chef de l'État qui, pour la première fois, recevait à déjeuner à l'Elysée la nouvelle équipe dirigeante de l'UMP, a indiqué qu'il n'y aurait «aucun accord avec le FN» aux élections cantonales. «Si certains à l'UMP appellent à un accord, ils seront exclus», a martelé le président, selon des participants à ce déjeuner.

En revanche, le chef de l'Etat s'est montré plus que réservé sur la constitution d'un «front républicain» contre le FN, alors que des personnalités de l'UMP (le président du sénat, Gérard Larcher, et la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet) ont clairement dit qu'ils appelleraient à voter pour le candidat socialiste en cas de duel PS/FN au deuxième tour des cantonales.

«On a dit pendant des années que le PS avait favorisé le FN, avec Mitterrand notamment, et maintenant on irait expliquer aux Français qu'on vote pour le PS ? Quelle est la cohérence ?», a t il interrogé, en indiquant toutefois que le débat sur le sujet n'é

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant