Sarkozy président de LR et en campagne : «un problème moral et éthique» pour Juppé

le
5
Sarkozy président de LR et en campagne : «un problème moral et éthique» pour Juppé
Sarkozy président de LR et en campagne : «un problème moral et éthique» pour Juppé

Chez les Républicains, il n'y a que Nicolas Sarkozy et ses partisans pour penser que sa situation de président des Républicains et de candidat non déclaré mais déjà en campagne ne pose pas de problème. « Ce n'est pas un problème juridique, c'est un problème moral et éthique », a réagi ce vendredi Alain Juppé sur France Info. Et le maire de Bordeaux, favori des sondages pour la candidature LR, d'ajouter : « ne reprenons pas certaines pratiques du passé où l'on confondait un peu les choses entre les campagnes électorales et les finances du parti ». Un tacle en bonne et due forme. « Cela a fait beaucoup de tort la dernière fois, ne l'oublions pas », ajoute, dans Le Figaro, le directeur de campagne de Juppé, Gilles Boyer, évoquant le redressement des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 qui a plombé un peu plus les finances de LR.

 

Mardi, François Fillon avait évoqué, sans sembler non plus en faire un enjeu, une question de « conscience ». Proche de Fillon, le député de Haute-Savoie Bernard Accoyer, jugeant « pas normal » que l'ancien président de la République « utilise l'argent des militants, dont la moitié au moins ne lui est pas favorable », a annoncé son intention de saisir la Haute autorité de la primaire, pour arbitrer ce dilemme. D'autant que dans un entretien à Valeurs actuelles il y a une semaine, Nicolas Sarkozy annonçait avoir pris sa décision sur sa candidature, sans toutefois la révéler.

 

« Je ne vois pas comment, dans la situation que connaît le pays, à un mois du conseil national qui va adopter le projet des Républicains, le président de LR, élu par les militants dans un suffrage qui n'a été contesté par personne, devrait abandonner ses fonctions », a balayé Nicolas Sarkozy sur Europe 1 jeudi matin.

 

« Quinze jours avant le dépôt des parrainages, si le président des Républicains est candidat, il doit démissionner de ses fonctions », a voulu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 7TIMUS il y a 11 mois

    Homme politique, il faut avoir bonne conscience et pour cela une très mauvaise mémoire.

  • xaavidf il y a 11 mois

    Déjà, pour la plupart des hommes politiques, la morale et l'éthique, c'est pas les qualités qui viennent spontanément à l'esprit quand on pense à eux...mais pour certains comme Sarko, c'est exactement le contraire.

  • M3121282 il y a 11 mois

    "la morale & l'éthique" connait pas ! mais en plus pour agir aussi ouvertement, il se rend compte que les "carottes sont cuites"

  • 18219615 il y a 11 mois

    Il n'y a pas assez de place dans le panier ..

  • M7097610 il y a 11 mois

    la "morale" pour sarko, c'est quoi ????