Sarkozy pourrait être menacé par la justice

le
2
Avec la fin vendredi de son immunité présidentielle, l'ex-président pourrait avoir à s'expliquer dans quatre affaires pour lesquelles son nom est cité.

Un mois après la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, l'ancien chef de l'État redevient un «Français parmi les Français» vendredi dès minuit. Il perd ainsi son immunité présidentielle prévue par la Constitution dans son article 67 qui précise que le président de la République «ne peut, durant son mandat et devant aucune juridiction ou autorité administrative française, être requis de témoigner non plus que de faire l'objet d'une action, d'un acte d'information, d'instruction ou de poursuite».

Il pourra être entendu ou poursuivi dans plusieurs affaires où son nom est cité, comme le dossier Bettencourt, le volet financier de l'affaire Karachi, le financement présumé de sa campagne de 2007 par le régime libyen ou l'affaire des sondages de l'Élysée.

o Les sondages de l'Élysée

Nicolas Sarkozy pourrait être inquiété dans l'affaire dite des sondages de l'Élysée. En 2007, la présidence de la République avait passé un contra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4958114 le vendredi 15 juin 2012 à 16:07

    pourrait être menacé !! je l"espere oui en prison le sark on !!!

  • contava4 le vendredi 15 juin 2012 à 15:44

    mitterand?????trop tard..l'empoisoneur redevient ministe;le voleur 2e au ps...