Sarkozy ne veut pas changer de stratégie

le
0
Le président-candidat a dédié sa campagne «au peuple», en privilégiant les valeurs et le régalien. Mais il sait qu'il devra recentrer son discours entre les deux tours s'il souhaite séduire les électeurs de François Bayrou.

Comment concilier les contraires? «C'est un peu compliqué, admet un proche de la campagne du président sortant. Il faut à la fois garder les électeurs de Marine Le Pen à portée de main, sans fermer la porte à ceux de François Bayrou. C'est un subtil équilibre...» Ce «subtil équilibre»,Nicolas Sarkozy l'a bien en tête. S'il a commencé sa campagne «au peuple» en tenant un discours centré sur les valeurs et le régalien, afin de consolider son socle de premier tour, il sait qu'il devra s'ouvrir aux centristes entre les deux tours. «Il ne peut pas gagner si les électeurs de Bayrou ne votent pas en masse pour lui», résume un membre de l'équipe. «Ça dépendra du rapport de forces du 22 avril», nuance un conseiller.

Ces derniers jours, le président-candidat a semblé vouloir devancer l'échéance en infléchissant son discours et en faisant des appels du pied aux centristes. «On a été au bout de la stratégie régalienne, il faut élargir», a-t-il lancé ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant