Sarkozy n'entend pas hâter un éventuel retour

le
0
Selon Brice Hortefeux, l'ancien président est touché «par ce témoignage d'affection, mais refuse d'en tirer une conséquence politique».

Nicolas Sarkozy conserve le meilleur potentiel de reconquête du pouvoir à droite. C'est sans doute l'enseignement principal de la première année d'opposition de l'UMP. Ni François Fillon ni, a fortiori, Jean-François Copé n'ont réussi à combler la place laissée vide. «Si la droite veut conserver une chance de gagner en 2017, il faudra repasser par la case Sarkozy», tranche l'un de ses anciens collaborateurs, l'un des nombreux compagnons de route du chef de l'État qui continuent de l'alimenter en notes. «À droite, on a une culture du chef charismatique. Et même en tenant compte de la tricherie éventuelle contre Fillon, s'il avait été charismatique on aurait eu François Fillon élu en novembre à la tête de l'UMP!», décoche ce dernier à l'encontre du «Hollande de droite».

Ce point de vue reflète celui des sarkozystes purs e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant