Sarkozy mis en examen : il ne faut pas «vilipender» la justice, tance Juppé

le
3
Sarkozy mis en examen : il ne faut pas «vilipender» la justice, tance Juppé
Sarkozy mis en examen : il ne faut pas «vilipender» la justice, tance Juppé

Alors que les soutiens de Nicolas Sarkozy ont, depuis sa mise en examen, dénoncé un «acharnement», mis en cause «l'impartialité» de la justice, et que l'ancien chef de l'Etat lui-même s'est livré mercredi soir, sur TF1 et Europe 1, à une charge sans précédent contre les juges, Alain Juppé se démarque.

«Vilipender une institution de la République, à savoir l'institution judiciaire, comme le font certains responsables politiques, ne me paraît pas de bonne méthode», a déclaré ce jeudi l'ancien Premier ministre, membre du triumvirat qui a pris la tête de l'UMP suite à l'éclatement de l'affaire Bygmalion.

Des propos qui détonnent, à l'heure où la sarkozye n'a pas de mots assez durs pour fustiger les pratiques des deux magistrats qui ont mis l'ex-président en examen, et plus particulièrement Claire Thépaut, membre du Syndicat de la magistrature (SM), marqué à gauche. Ce jeudi matin encore, Henri Guaino estimait qu'il fallait «supprimer le syndicalisme dans la magistrature», ainsi que «l'Ecole supérieure de la magistrature parce qu'elle favorise l'entre-soi».

Juppé tacle «la mise en scène très théâtrale de cette mise en examen»

Pour autant, Alain Juppé ne prend pas complètement ses distances avec son potentiel rival pour la présidentielle de 2017. «Il y a eu une mise en scène très théâtrale de cette mise en examen. On aurait sans doute pu procéder autrement», a estimé le maire de Bordeaux (Gironde).

«Nicolas Sarkozy a donné les raisons qui lui font affirmer qu'il est dans son bon droit et je souhaite de tout coeur qu'il puisse faire prévaloir ce bon droit tout au long de l'instruction qui commence maintenant», a-t-il poursuivi, ajoutant : «Quand on est mis en examen, je sais de quoi je parle, on est présumé innocent.»

L'ancien Premier ministre qui a évoqué, il y a peu, la «possibilité» d'être candidat à la primaire UMP en vue de l'élection présidentielle 2017, a balayé les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serge537 le jeudi 3 juil 2014 à 17:34

    juppe il est socialiste ;;;

  • M2833874 le jeudi 3 juil 2014 à 17:33

    Quel faux dershe ce repris de justice!

  • opelin le jeudi 3 juil 2014 à 17:22

    Il est vrai qu'il parle d'expérience, en bon habitué des tribunaux qu'il est.