Sarkozy : les exilés fiscaux paieront des impôts pour rester français

le
0
Le président-candidat a annoncé lundi soir sur TF1 que les exilés fiscaux devront rembourser à la France ce qu'ils ont payé en moins en impôts à l'étranger. Mais cette mesure ne concernera pas les expatriés pour raisons professionnelles.

Après avoir lutté contre les paradis fiscaux ces dernières années, Nicolas Sarkozy veut s'attaquer à l'exil fiscal. Pour le président-candidat, il n'est pas acceptable que certains continuent de bénéficier des avantages de la nationalité française sans verser un sou au fisc. «Je souhaite que la fiscalité et la nationalité soient désormais liées», a-t-il déclaré lundi sur TF1. La mesure annoncée est précise. «Tout exilé fiscal qui est parti à l'étranger dans le seul but d'échapper à l'impôt français devra déclarer à l'administration française ce qu'il a payé comme impôt à l'étranger. Et si c'est inférieur à ce qu'il aurait payé sur ses revenus de son capital en France, on lui fera payer la différence», a expliqué Nicolas Sarkozy.

Seule la fiscalité du patrimoine est visée. Mais c'est précisément pour échapper à l'ISF ou à la taxation des plus-values que certains contribuables partent en Suisse ou en Belgique. Avec une telle mesure, l'exil f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant