Sarkozy : «les barbares nous attaquent» car «ils nous croient faibles»

le , mis à jour à 10:39
3
Sarkozy : «les barbares nous attaquent» car «ils nous croient faibles»
Sarkozy : «les barbares nous attaquent» car «ils nous croient faibles»

Nicolas Sarkozy se rapproche de plus en plus de l'officialisation de sa candidature à la primaire de la droite. Alors qu'il devrait se déclarer avant la fin du mois, l'actuel patron des Républicains livre de longues confidences  dans Valeurs actuelles. Des propos dans lesquels il s'affiche en chef de guerre face aux terroristes et en candidat prêt à en découdre avec ses rivaux.

«En vingt mois, il y a eu 237 Français assassinés. Ils le sont parce que les barbares qui nous attaquent croient que nous sommes faibles, assène Nicolas Sarkozy. Voilà la vérité. Et donc ils se déchaînent. Cette situation est insupportable». «La France vulnérable, ce n'est pas la France, ajoute-il. La guerre nous a été déclarée. La France doit être impitoyable, elle doit faire changer la peur de côté».

«Je sens la République suffoquer», explique-t-il. Très critique ces derniers temps sur la politique sécuritaire du gouvernement, l'ancien chef de l'Etat veut montrer le visage de la fermeté. «La France ne ne doit pas se perdre dans des débats abscons. L'Etat de droit, par exemple, n'a rien à voir avec les tables de la Loi de Moïse, gravées sur le mont Sinaï. Qu'y a-t-il de plus évolutif que le droit ?» s'interroge-t-il. Une attaque contre François Hollande qui, tout en insistant sur les exigences de sécurité après le meurtre du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, avait affirmé que «la fin de l'Etat de droit serait la fin de l'Etat».

 

Nicolas Sarkozy estime que la «République ne reculera plus sur rien. Cela implique d'interdire les expressions communautaires dans les entreprises, le voile à l'université comme dans l'entreprise et les menus de substitution dans les cantines scolaires». Il souhaite également instaurer ce qu'il appelle une «présomption de nationalité, permettant de ne pas attribuer la nationalité à quelqu'un qui aurait un casier judiciaire à sa majorité, ou dont on pourrait prouver que ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 4 mois

    Les barbares sortent du néant, peut-être? Ce sont les USA qui les ont fabriqué, ainsi que Sarkozy en faisant rentrer la France dans l'OTAN et dans toutes les guerres fomentées par les USA, avec l'aide des islamistes qu'ils sponsorisent.

  • M3121282 il y a 4 mois

    il n'est pas encore à l'ombre ? depuis le temps

  • serge537 il y a 4 mois

    merci la censure de bourso pour la pensee unique socialite