Sarkozy : le retour du boxeur

le
6
Sarkozy : le retour du boxeur
Sarkozy : le retour du boxeur

Tout avait bien commencé... Pour sa première intervention télévisée depuis son retour en politique, Nicolas Sarkozy voulait envoyer aux Français qui l'ont rejeté il y a deux ans et demi l'image d'un homme apaisé, au-dessus de la mêlée, qui a réfléchi, mûri pendant sa retraite forcée. Ce qu'il est parvenu à faire dans les premières minutes de son interview sur France 2, jouant la carte de l'humilité. Dans le droit fil de son discours du 6 mai 2012 à la Mutualité, au soir de sa défaite. « Si j'ai perdu, c'était de ma responsabilité », concède-t-il face à Laurent Delahousse, assurant qu'il a appris la sagesse, pris du recul. La voix posée, il avoue même avoir parfois radicalisé la société. Voilà pour le mea culpa. En effet, l'ancien président n'a guère changé... « La colère, elle m'a quitté », jure-t-il. Pas sûr.

Il enchaîne tacle sur tacle sur François Hollande

Passé les premiers instants, le boxeur, comme il se décrivait pendant la campagne, est vite remonté sur le ring. Avec une cible : François Hollande, dont il répète en privé qu'il est « nul », « mauvais » et « faible ». Non, il ne veut pas polémiquer ni se « chamailler » avec lui. « Nos querelles d'ego sont stupides, nos divisions sont dérisoires », dit-il... avant d'enchaîner tacle sur tacle sur son successeur. « Qu'est-ce qu'il reste de sa longue série d'anaphores ? » entame-t-il en allusion à la tirade « Moi, président » du débat d'entre-deux-tours. « Une longue litanie de mensonges ! » Il l'accuse ensuite d'avoir « divisé, monté les Français les uns contre les autres comme jamais ». D'avoir gagné grâce à Marine Le Pen : « Elle lui a donné un sacré coup de main ! » D'avoir mis la France à genoux : « Un demi-million de chômeurs de plus. » « Je souhaite naturellement qu'il aille au bout », achève-t-il, la cravate soudain de travers. Lui qui explique pourtant en privé que le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2723293 le lundi 22 sept 2014 à 09:15

    Il a trop souffert dans la cour de l'école pour etre serein.Classique !

  • SaasFee le lundi 22 sept 2014 à 09:11

    Renseignez vous sur le mouvement "nous citoyens". Mouvement composé de personnes apolitiques qui ont fait leurs preuves dans la société civile ...

  • M1531771 le lundi 22 sept 2014 à 08:58

    La machine à perdre de l'UMP est en marche.

  • M156470 le lundi 22 sept 2014 à 08:52

    M277 il faut lui faire confiance, il n'est pas tordu comme vous le pensez. Ce discours de revanche est l'apanage des socialistes et des médias. Le dénigrement n'apporte RIEN.

  • M156470 le lundi 22 sept 2014 à 08:49

    Bravo Sarko, maintenant, au boulot. Les médias ne cessent de te dénigrer mais ton charisme te permettra de remettre en marche le Parti et ensuite virer tous ces malpropres qui nous mènent dans le mur.

  • M2723293 le lundi 22 sept 2014 à 08:38

    Peux-t-on faire confiance à quelqu'un qui est essentiellement animé par la haine et la revanche ?