Sarkozy, le remaniement, les contrats de Carla... les enregistrements de Buisson

le
21
Sarkozy, le remaniement, les contrats de Carla... les enregistrements de Buisson
Sarkozy, le remaniement, les contrats de Carla... les enregistrements de Buisson

A la suite de la la publication par le Canard Enchaîné du verbatim d'une réunion à l'Elysée le 27 février 2011, Atlantico publie cette fois-ci des extraits d'un enregistrement de la matinée du samedi 26 février 2011 réalisé par Patrick Buisson à l'insu de Nicolas Sarkozy et de ses conseillers.

Juppé à Matignon

Dans le premier, on entend Nicolas Sarkozy discutant avec ses conseillers du prochain remaniement ministériel. Michèle Alliot-Marie, alors empêtrée dans ses affaires d'investissements en Tunisie, et le proche du président de la République Brice Hortefeux vont notamment quitter le gouvernement. «Remplacer Fillon par Borloo, c'est grotesque. Y'a qu'une seule personne qui pourrait remplacer Fillon aujourd'hui, c'est Juppé. Je m'entends très bien avec Alain. Je ne vous contredis pas. J'essaye de rebondir sur ce que vous dites les uns, les autres. Henri pose une question, donc je fais la jonction avec Jean-Michel et restons calme sur l'analyse quand même parce qu'il risque d'y avoir un décalage entre l'analyse stratosphérique et les décisions sérieuses, professionnelles (BRUIT). Même si Fillon n'est pas décevant, il est comme on le sait. Le fait qu'il disparaisse là, il va s'en prendre plein la gueule», lance le président de la République.

L'immobilier de Sarkozy

Une nouvelle fois, Patrick Buisson déclenche son magnétophone sur la question du départ de Brice Hortefeux du gouvernement et son problème de relogement. Là, c'est Nicolas Sarkozy, Carla Bruni et le conseiller de communication Franck Louvrier qui parlent immobilier...

Nicolas Sarkozy: «Quand j'étais ministre du Budget et que j'invitais monsieur Le Noyer à Bercy? J'étais dans un appartement en location rue Pierre Charon. J'ai payé, parce qu'à un moment tu payes plus rien !».

Carla Bruni: «J'ai toujours pensé qu'il fallait garder?»

Franck Louvrier: «Je suis tout à fait d'accord?»

Nicolas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 5 mar 2014 à 16:06

    Il n'y a que les américains qui ont le droit de tout savoir . Mais là on ne dit rien ils ne sont pas au front national et ce n'est pas du niveau des journaleux qui se verraient retirer la publicité; donc motus.

  • M363422 le mercredi 5 mar 2014 à 13:05

    Quand on croit nécessaire d'être "conseillé" par ce genre d'individu, dont les origines idéologiques étaient parfaitement connues, quand on croit qu'on peut l'écouter, il ne faut pas ensuite se demander pourquoi on perd une élection. Mais maintenant on découvre qu'en plus de ses "idées", il n'hésitait pas à avoir des méthodes tout aussi médiocres, et parfaitement déloyales….Triste individu, recruté par de bien pauvres personnages et écouté par un Ex,qui au plan intellectuel...

  • mlaure13 le mercredi 5 mar 2014 à 12:08

    La politique et la Presse...C'est bien un métier de pu//tains de faux-frêres !!!...

  • devcor le mercredi 5 mar 2014 à 12:03

    La presse poubelle qui ne jure que de "transparence" devrait nous expliquer par quel canal elle se trouve en possession de ces enregistrements. Un Vol ? des pièces saisies lors d'une perquisition et tombées malencontreusement du camion ? Ah le secret des sources, quelles sa.lo.peries ne commet-on pas en t'invoquant !

  • miez1804 le mercredi 5 mar 2014 à 11:56

    @nono67: exact, entre ça et l'affaire Copé, les journalos vont essayer de faire barrage a la droite, mais je crois que cette fois ils se mettent un doigt dans l'oeil!

  • M4888303 le mercredi 5 mar 2014 à 11:50

    Comme les journaleux aiment divulguer des choses sans grand intéret pourvu qu'elles aient été obtenues illégalement!Quelle déontologie de M...!Et dire qu'ils veulent que l'on protège leurs sources !Quand à Buisson il devrait ètre au trou pour violation du secrèt de délibérations non publiques.Sa carrière future est assurée,en réponse à de tels agissements pervers.

  • M4958114 le mercredi 5 mar 2014 à 11:25

    hier c'étais udf après rpr aujourd'hui ump que seras demain udr (union des ripous ) !

  • mfouche2 le mercredi 5 mar 2014 à 11:19

    nous avons les politiques que nous meritons. Cela merite reflexion. Quant â la France grace à eux , mais aussi â nous tous , prêts â croire â tous les mensonges electoraux , ELLE COULE !

  • M8743521 le mercredi 5 mar 2014 à 11:17

    Beaucoup de bruit pour rien...Est-ce vraiment ça le travail des journalistes? si oui alors qu'ils ne s'étonnent pas de leur piètre image dans l'opinion publique!

  • mipolod le mercredi 5 mar 2014 à 11:01

    La médiocrité des politiques de gauche et de droite est à vomir ! Pauvre de nous, mais ne l'avons nous pas mérité en laissant s'installer au pouvoir de tels êtres abjectes ?