Sarkozy, le commandeur des croyants

le
0
Nicolas Sarkozy chez lui à Paris en juillet 2016. Il publie le 24 août Tout pour la France, chez Plon.
Nicolas Sarkozy chez lui à Paris en juillet 2016. Il publie le 24 août Tout pour la France, chez Plon.

Il est faux de dire que Nicolas Sarkozy nous rejoue la même rengaine identitaire, celle déjà entonnée en 2007 et en 2012. En réalité, l'ancien président de la République innove en évoluant dans un registre différent de celui de ses précédentes campagnes présidentielles. De ce que l'on sait et de ce que l'on voit de ses premiers pas de candidat à la primaire des Républicains, l'homme agite cette fois-ci un encensoir religieux autour du thème ? fondamental pour de nombreux Français ? de l'identité. Le « long manteau de cathédrales » ou l'exaltation des « racines chrétiennes », formules inspirées par Patrick Buisson, évoquées par lui en 2012 n'étaient qu'un chapitre dans une campagne qui se voulait d'abord une défense de l'identité culturelle du pays.

L'ancien président semble vouloir désormais en faire un axe majeur, à dimension religieuse, de sa campagne des primaires. Reconnaissons-lui le mérite de la constance : l'homme voue un intérêt ancien et sincère à ces questions. Son livre intitulé La République, les religions, l'espérance, (Cerf) paru en 2004, en est l'illustration. Son entretien avec le dominicain Philippe Verdin s'attarde sur la place de la religion dans la société mais aussi dans le c?ur des croyants. Son ton y est paisible et empreint d'humilité. On devine chez lui un immense respect vis-à-vis de ceux qui entretiennent un dialogue avec le Ciel. Il y est aussi question de la spiritualité, des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant