Sarkozy : le candidat préféré de ses adversaires

le
1
Nicolas Sarkozy est le meilleur ennemi des autres candidats.    
Nicolas Sarkozy est le meilleur ennemi des autres candidats.    

Lors de sa rentrée politique à Brachay, Marine Le Pen n'a attaqué nommément qu'un seul de ses adversaires politiques : Nicolas Sarkozy. Une manière d'affaiblir le candidat qui lui avait siphonné les voix du FN en 2007 en marchant sur ses plates-bandes, et qui compte bien recommencer ? Difficile à croire, tant la patronne du Front national et ses lieutenants expliquent à qui veulent l'entendre que sur le terrain de la sécurité, de l'identité, et de l'islam, les arabesques de l'actuel patron des Républicains ne convainquent plus les électeurs.

« Le pire scénario serait que Juppé soit qualifié »

La raison de cet acharnement se trouve ailleurs : en ciblant Sarkozy, Marine Le Pen l'installe dans la posture avantageuse de son rival le plus dangereux, le meilleur, le seul capable de la battre. Et donc, lui donne plus de crédit auprès des électeurs. Car si en public, elle déclare qu'elle préférerait affronter Alain Juppé, la réalité est plus nuancée. « Le pire scénario serait que Juppé soit qualifié, et qu'il la batte largement au second tour comme cela s'est produit un peu partout lors du second tour des régionales. Le meilleur serait que Sarkozy soit candidat, qu'il y ait un dissident à droite, ou au centre et que Marine Le Pen gagne contre Hollande au second tour », décrypte un dirigeant du FN.

Un scénario envisageable puisque François Bayrou a déclaré qu'il soutenait Juppé, mais qu'il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 6 mois

    Comme FH, vous n'imaginez pas à quel point je suis un fervent de la candidature UNIQUE de FH....c'est exactement la même chose pour les gougnafiers de gauche pour NS.