Sarkozy lance une nouvelle mise en garde à Borloo

le
0
Devant les députés UMP qu'il recevait mercredi à l'Élysée, le chef de l'État a souligné les dangers de la division, à un an de la présidentielle.

Battre le fer quand il est chaud. Alors que sa courbe de popularité frémit et que plusieurs indicateurs repassent au vert sur le front économique, Nicolas Sarkozy a voulu pousser son avantage et remotiver ses troupes, en recevant mercredi les députés de l'UMP à l'Élysée. C'est un président en campagne qui a longuement vanté l'unité: une priorité, à un an de la présidentielle: « Les petites ambitions ne déboucheront sur rien, a-t-il dit. Il faut être rassemblés, sinon vous n'êtes plus que des timbres-poste.»

Sans jamais le nommer, le chef de l'État est monté d'un ton contre Jean-Louis Borloo, qui menace de se présenter en 2012: «Ceux qui nous quittent voudraient nous diviser, a-t-il commencé. Quand il y a des convictions, je comprends. Mais on ne quitte pas sa famille politique par amertume.» Sarkozy a également fustigé «ceux qui ont été ministres et qui (lui) en veulent tellement de ne plus l'être», en opposition à ces «nombreux députés qui ne l'on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant