Sarkozy laisse entendre qu'il voterait Hollande contre le FN

le
8
    * Il ne voterait "pas de gaieté de coeur", dit-il 
    * Clarification de l'ex-président dans un débat lancinant 
 
 (Actualisé avec éléments de contexte, réactions) 
    PARIS, 27 octobre (Reuters) - Nicolas Sarkozy a laissé 
entendre jeudi qu'il voterait pour François Hollande au second 
tour de la présidentielle de 2017 dans l'hypothèse d'un duel 
entre l'actuel chef de l'Etat socialiste et la candidate du 
Front national, Marine Le Pen. 
    "Pas de gaieté de coeur", a répondu l'ex-président, qui 
brigue aujourd'hui l'investiture présidentielle de la droite, à 
la question d'un journaliste de BFM TV-RMC Info, sans toutefois 
prononcer le nom de son rival à la présidentielle de 2012.  
    "Je ne voterai pas pour le Front national. C'est clair, je 
ne l'ai jamais fait et d'ailleurs, je pense qu'entre nous, avec 
le Front national, il y a une barrière infranchissable", a 
poursuivi Nicolas Sarkozy.  
    "Pour eux, l'immigration est un problème de principe, pour 
moi, c'est un problème de nombre", a justifié le candidat à la 
primaire de novembre, qui mène une campagne très à droite depuis 
son entrée dans la danse à la fin août. 
    L'ex-président clarifie ainsi sa position dans le débat sur 
la stratégie à adopter en pareil cas, qui oppose depuis les 
années 1980 la frange la plus centriste de la droite, 
généralement favorable à la formation d'un "front" avec la 
gauche contre le FN, et les partisans de la doctrine du "ni-ni". 
    Lui-même avait affirmé, lors des départementales de mars 
2015, que son parti ne privilégiait aucun des deux bords dans 
les duels gauche-extrême droite. 
    La question a ressurgi avec les régionales de décembre 2015, 
marquées par une nouvelle poussée du FN. 
    Les Républicains, alors dirigés par Nicolas Sarkozy, avaient 
refusé de se désister au profit du FN ou de fusionner leurs 
listes avec celles de la gauche dans les régions où l'extrême 
droite semblait en mesure de l'emporter au second tour. 
    "Il arrive qu'on défende ses convictions quitte à perdre son 
poste. Mais le plus important, c'est d'être ralliée ensuite", a 
réagi sur Twitter Nathalie Kosciusko-Morizet, écartée de la 
direction de son parti après avoir exprimé son opposition à 
cette politique, prônée à l'époque par Nicolas Sarkozy. 
    Gilles Boyer, directeur de campagne d'Alain Juppé pour la 
primaire, a pour sa part salué un "revirement salutaire".  
    Selon des propos rapportés par deux journalistes dans le 
livre "Un président ne devrait pas dire ça...", François 
Hollande a lui-même confié qu'il voterait pour Nicolas Sarkozy 
en cas de deuxième tour contre la présidente du FN. 
    Pour l'heure, l'ancien chef de l'Etat est donné 
systématiquement perdant face à Alain Juppé dans les sondages 
réalisés en vue de la primaire. 
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a un mois

    DS76, ce qui est grave chez eux, ce n'est pas qu'ils "font monter le Front national", c'est qu'ils détruisent la France. Et ils le font sur ordre de l'étranger. Le peuple, ils marchent dessus.

  • frivet il y a un mois

    les copains, les potes et les co_qui_ns sont prêts à tout pour continuer à se répartir les bons postes et à se sucrer sur notre dos. comment peut-on critiquer violemment qqun pendant des années puis avouer que l'on votera pour lui ?? quelle honte !!!

  • M3039634 il y a un mois

    Sarkozy n'est finalement pas mieux que NKM, mais cela n'a d'importance, puisqu'il ne sera pas élu !

  • xk8r il y a un mois

    Pauvre France !

  • M7403983 il y a un mois

    Le problème ne se pose pas ainsi, puisque Hollande et Sarkozy, une grande majorité des Français n'en veulent plus !!!!

  • Pathor il y a un mois

    Décidément la France n'a vraiment pas de chance avec ses politiciens, tous plus irresponsables, incompétents, démagogues les uns que les autres...pas mieux qu'aux usa, mais cela ne me console pas :-(

  • M1084720 il y a un mois

    Le système a choisi CLINTON et JUPPE, les autres avis ne sont que du bavardage.

  • 28351485 il y a un mois

    la CONFIRMATION DE L' R/PS ... ce mal incurable qui ronge la FRANCE !!! Il faut un cordon sanitaire du peuple !!