Sarkozy: l'assistanat au cœur de 2012

le
0
En ouvrant une brèche sur le RSA, Laurent Wauquiez a levé un tabou sur le régime des prestations sociales.

Tout ça pour ça ! Un grand pavé dans la mare lancé par Laurent Wauquiez déclenche un charivari, suivi d'un double recadrage, primo-ministériel et présidentiel. Mais quelques jours plus tard, on entend un tout autre son de cloche. François Fillon a critiqué Laurent Wauquiez sur «la forme», mais il a reconnu qu'il fallait «corriger» le RSA. Et Roselyne Bachelot, qui a dénoncé lundi des «propos de comptoir» dans la bouche de son collègue du gouvernement, n'a fait que valider, en termes certes plus mesurés, le diagnostic partagé par tous les experts gouvernementaux : le RSA ne marche pas.

«Ce système n'est pas parfait et il faut l'améliorer. C'est un système horriblement complexe. Il faut le simplifier», a déclaré la ministre des Solidarités. Le ministre des Affaires européennes a crevé l'abcès. L'initiative est cavalière mais très sarkozyste dans l'esprit : susciter un débat sur un sujet clivant qui sera désormais au cœur de la présidenti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant