Sarkozy ironise sur les propos de Hollande au Salon de l'agriculture

le
14
Sarkozy ironise sur les propos de Hollande au Salon de l'agriculture
Sarkozy ironise sur les propos de Hollande au Salon de l'agriculture

Après deux ans d'absence, Nicolas Sarkozy a renoué ce mercredi avec l'épreuve de fond du gigantesque Salon de l'agriculture, rendez-vous incontournable des politiques, à moins d'un mois des élections départementales. Il a commencé sa visite par le stand de Filouse, la vache de race Rouge Flamande mascotte de ce cru 2015. 

Arrivé peu après 9 heures, l'ancien président de la République n'a pu résister à une première boutade, en référence à une petite phrase que François Hollande avait lancée au Salon en 2013. A une petit fille qui demandait : «Il est où, Nicolas Sarkozy?», l'actuel chef de l'Etat avait répondu : «Tu ne le verras plus». Ce matin, le patron de l'UMP interroge en s'adressant à la cantonade : «Qui a dit ça ?» Un journaliste répond : François Hollande. «Encore une promesse non tenue», conclut, ironique, l'ex-président avec gourmandise avant de croquer une fraise de Marmande. 

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a réagi deux heures plus tard, s'agaçant sur Twitter que Nicolas Sarkozy soit «obsédé par» François Hollande.

#SIA2015 @NicolasSarkozy est obsédé par @fhollande : Il ne parle que de lui et se détermine que par rapport à lui.-- Jean-Chr. Cambadélis (@jccambadelis) 25 Février 2015

En campagne en... Corrèze

Dans les allées du Salon, l'ancien chef de l'Etat est difficile à atteindre, cerné par les journalistes et des officiers de sécurité, qui entourent aussi le trésorier de l'UMP Daniel Fasquelle et le représentant de la Droite forte Guillaume Peltier, ancien proche de Bruno Mégret. A la reconquête d'un électorat longtemps fidèle à Jacques Chirac, qui regarde de plus en plus vers le Front national, Sarkozy en profite pour annoncer un déplacement en Corrèze, le fief chiraquien devenu terre électorale de François Hollande, d'ici au 22 mars, premier tour des élections départementales.

«Les agriculteurs, ce qu'ils ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le mercredi 25 fév 2015 à 18:40

    tapez sur Sarko çà fait oublier Hollande et sa clique de faisans ...alors pour certains çà défoule ...

  • M3121282 le mercredi 25 fév 2015 à 17:38

    nos présidents et ex ne semblent pas avoir de choses plus importantes à faire que de s'envoyer des boutades, cela donne une bonne idée qu'ils se préoccupent du pays comme d'une guigne. à la porte !

  • M467862 le mercredi 25 fév 2015 à 17:33

    Et si Sarkozy avait tenu toutes ses promesses, il serait toujours à l'Elysée

  • dhote le mercredi 25 fév 2015 à 17:00

    Cambadélis ferait bien de la fermer il a suffisamment à faire avec les membres du pseudo parti socialiste, d'autre part si Hollande avait respecté ses engagements il ne serait pas la cible justifiée de tous ses adversaires.

  • lolin le mercredi 25 fév 2015 à 16:42

    Je te mettrais bien un pouce vert jean-648, pour ton idée, mais je peux point.

  • jean-648 le mercredi 25 fév 2015 à 16:24

    Qu'il achete un tracteur et un lopin de terre (payé par l'UMP) et qu'on entende plus parler de lui. L'amour est dans les prés.

  • M78543 le mercredi 25 fév 2015 à 16:22

    casse TOI , souvenir d'un des salons de l'Agriculture.

  • M6998582 le mercredi 25 fév 2015 à 16:13

    Sarko avait dit : "si je suis battu vous n'entendrez plus parler de moi "Dans ce contexte la remarque de FH "tu ne le reverras plus" ne fait que prendre acte de la promesse de NS et n'est pas une promesse : la promesse non tenue est celle de NS et de son retour ...Conclusion : une fois de plus bismuth aurait mieux fait de se taire !

  • contava4 le mercredi 25 fév 2015 à 14:55

    cambadelis tes une mr de comme françois

  • gjack le mercredi 25 fév 2015 à 14:25

    si l’énergie qu'ils mettent à se tirer dans les pattes étaient mise à profil du pays, nous aurions déjà une meilleure image des politiques et ne serions certainement pas dans une tel merd....