Sarkozy inscrit son action sur le long terme

le
0
Au cours d'une conférence de presse, le président a critiqué le projet socialiste et défendu «l'intérêt général».

Nicolas Sarkozy pense-t-il à 2012? Peut-être, mais il se projette en 2022. Pour sa quatrième conférence de presse à l'Élysée en un peu plus de quatre ans de mandat, Nicolas Sarkozy s'est efforcé, pendant une heure et demie, lundi, de jouer la carte de la «longue durée», pour corriger, ou compléter, sa réputation de tacticien rivé à l'instant présent, auquel «on concède tout juste des talents de bon gestionnaire de crise», décrypte un ministre. Relancé sur les sujets du moment, Nicolas Sarkozy s'est donc soigneusement placé loin de l'écume des jours.

«Je sais bien que l'actualité est dévorante et passionnante, mais elle passe! Ce qui est important, c'est de savoir ce que sera la France dans vingt ans!», a expliqué le chef de l'État devant les 180 journalistes présents - venus moins nombreux que lors des précédentes con­­­­férences de presse. Pour ce faire, il s'est concentré sur les fondamentaux de la nouvelle politique industrielle lancée en déce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant