Sarkozy hostile au droit de vote des étrangers

le
0
VIDÉOS - Pour le chef de l'État, cette «proposition hasardeuse» diviserait les Français.

Nicolas Sarkozy a réaffirmé mercredi soir, devant une délégation de près de 3000 maires reçue à l'Élysée, son opposition au droit de vote et d'éligibilité des étrangers non communautaires en France. L'absence du nouveau président socialiste du Sénat, Jean-Pierre Bel, a été remarquée et a choqué certains participants. Le chef de l'État s'est indirectement adressé à lui en déclarant: «Une institution de notre République, le Sénat, propose de modifier le lien entre les élus locaux et les citoyens.»

La nouvelle majorité de gauche au palais du Luxembourg veut en effet faire adopter le 8 décembre une proposition de loi constitutionnelle «visant à accorder le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales aux étrangers non ressortissants de l'Union européenne résidant en France», qui fait partie des engagements du candidat François Hollande. Le président de la République a poursuivi, sous un tonnerre d'applaudissements de l'assistance, visi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant