Sarkozy-Hollande au jeu des ressemblances

le
0
Nicolas Sarkozy et François Hollande, pas si différents qu'il y paraît.
Nicolas Sarkozy et François Hollande, pas si différents qu'il y paraît.

Les "Moi, président" qui résonnent encore à nos oreilles ont bien pâli avec le temps. À mesure que François Hollande s'enfonce dans ce quinquennat terrible, l'autoportrait en anti-Sarkozy qu'il avait dessiné durant sa campagne s'estompe et laisse apparaître dans le miroir des traits de plus en plus semblables à ceux de son prédécesseur. On pourra toujours pointer des différences, elles ne sont, en définitive, que de surface. La question de l'impôt en dit bien plus long que tous les discours : face à la crise, Nicolas Sarkozy a fini par renoncer au bouclier fiscal, et a même augmenté la pression fiscale sur la fin de son mandat, inventant toutes sortes de taxes. Hollande a prolongé le mouvement depuis... Sur ce seul critère, la différence droite-gauche n'est pas aussi nette que les discours ou les postures des uns et des autres."Identité nationale" versus "mariage pour tous"Les analogies politiques tiennent aussi au discours sur la réforme : les Hollande comme Sarkozy en parlent très bien, et avec conviction. Mais au moment de passer à l'acte, la réforme devient réformette. Parce que tous deux craignent les mouvements d'opinion susceptibles de bloquer le pays. On l'a bien vu sur la réforme des retraites que l'un et l'autre ont abordée prudemment... Les deux hommes ont également un discours offensif sur l'environnement (le Grenelle d'un côté, la transition écologique de l'autre). Mais chacun a battu en retraite dans ce domaine : le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant