Sarkozy, «force tranquille» face à la jeune garde de l'UMP

le
0
L'ancien président recevait mercredi midi sept députés UMP entrés pour la première fois à l'Assemblée il y a un an et demi. Le Figaro en a interrogé certains. Récit.

Anciens ministres, responsables de l'UMP, élus... Les bureaux de Nicolas Sarkozy, rue de Miromesnil, dans le VIIIe arrondissement de Paris, ne désemplissent pas. Depuis sa défaite le 6 mai 2012, l'ancien président garde le contact avec la politique. Mercredi, il recevait les «Cadets Bourbon», un groupe de sept députés UMP entrés pour la première fois à l'Assemblée il y a un an et demi. Trentenaires, ils se présentent comme «le porte-voix de la jeunesse active au Parlement». Une nouvelle génération qui pourrait éventuellement servir Nicolas Sarkozy en cas de retour en 2017. Ont-ils évoqué cette échéance? Ont-ils parlé de ses retrouvailles avec François Hollande en Afrique du Sud? De la politique du gouvernement? Le Figaro a contacté deux convives. Propos rapportés.

«On a parlé de to...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant