Sarkozy-Fillon : les secrets d'un couple qui dure

le
0
Au bord de la rupture cet été, le Premier ministre et le chef de l'État ont finalement décidé de continuer ensemble. Récit d'une réconciliation dictée par des impératifs politiques et des intérêts personnels.

Ne vous laissez pas griser par les commentaires sur l'hyper-Premier ministre. N'écoutez pas ceux qui disent que c'est une victoire de Matignon contre l'Elysée.» François Fillon a été clair devant ses troupes réunies lundi dans son bureau au lendemain du remaniement. Le mot d'ordre du patron est simple : pas de triomphalisme excessif ! Ceux de ses conseillers qui auraient été tentés de sabrer le champagne pour fêter la reconduction de leur patron à Matignon ont vite compris que l'heure n'était pas à la fête. Comme Talleyrand l'a si bien exprimé, le Premier ministre sait que «le moment difficile n'est pas l'heure de la lutte, c'est celle du succès». Savoir s'arrêter pour consolider ses positions, plutôt que vouloir pousser son avantage le plus loin possible au risque d'un faux pas, est un art dans lequel François Fillon est passé maître.

Le Premier ministre ne veut pas donner l'impression qu'il profite de la situation. François Fillon n'oublie pas que, il y a enc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant