Sarkozy fait revenir Morin dans le jeu 

le
0
«On discutera sans crispation de la stratégie» pour 2012, a dit le chef de l'État aux députés du Nouveau Centre.

«Détente maximum», résume un député centriste. Le chef de l'État a reçu mercredi à déjeuner les députés du Nouveau Centre, dans une ambiance «beaucoup plus détendue» qu'en juin, souligne Jean-Christophe Lagarde. «C'était un véritable virage sur l'aile centriste», confirme un autre participant. Et pour cause. Il y a quatre mois, l'objectif de Nicolas Sarkozy était d'empêcher la candidature de Jean-Louis Borloo, alors que mercredi, le contexte était tout différent. Le président du groupe Nouveau Centre à l'Assemblée, Yvan Lachaud, a clairement dit dans un propos liminaire: «Nous souhaitons tous ta réélection, mais d'ici à février, nous ne prendrons pas nécessairement le même chemin.» Au début, puis en fin de repas, Nicolas Sarkozy n'a pas tari d'éloges sur ses alliés centristes: «On n'a jamais travaillé aussi bien avec le Nouveau Centre. J'ai toujours tenu à la diversité de la majorité. Il y a entre nous partenariat et respect.»

Respect: un mot

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant