Sarkozy face à l'équation du 2e tour

le
2
Le camp du président-candidat espère transformer le vote du 6 mai en «référendum anti-Hollande».

58. C'est le nombre de déplacements accomplis par Nicolas Sarkozy depuis son entrée en campagne, le 16 février. Après 64 jours de campagne, le président-candidat a donc effectué près d'un déplacement par jour. Il termine son tour de France par la ville de Nice, un fief historique de la droite, réservoir de voix pour le premier tour. Il avait commencé avec la ville d'Annecy, elle aussi bastion du vote de droite. Illustration d'une campagne de premier tour, résolument marquée à droite -même si le candidat lui-même conteste cette idée. Illustration aussi, dans ces dernières heures avant le scrutin, d'une bataille pour réduire l'impact du vote FN sur le scrutin.

Nicolas Sarkozy veut en priorité atteindre le meilleur résultat possible au premier tour, pour devancer François Hollande et créer une dynamique. Cet objectif sera moins facile à atteindre si Marine Le Pen est très haut. Dans ce cas de figure, Nicolas Sarkozy peut aussi tabler sur un bon report des voix du FN

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • derastea le vendredi 20 avr 2012 à 08:04

    Bin, c'est pas fait vingt dious. Bon courrrrrrage gars!!!! disait le sage

  • M610716 le jeudi 19 avr 2012 à 23:06

    Marine Le Pen veut faire éclater l'UMP pour recontruire dès les législatives ,la droite dure autour d'elle avec la moitié de l'UMP .donc son intérêt et bien sur que Sarkosy soir bien battu ,afin que l'UMP éclate sans leader .