Sarkozy exige de ses ministres davantage de discipline

le
0
Lors de ses v?ux, le chef de l'État a appelé à l'unité et mis en garde le gouvernement contre les polémiques internes.

C'est sur l'Hymne de l'amitié du compositeur belge Alain Crépin, joué par les musiciens de la Garde républicaine, que le gouvernement au grand complet est entré hier matin dans la cour de l'Élysée. Un choix musical qui ne doit rien au hasard. Car, d'amitié et de solidarité, il a été beaucoup question ensuite, lorsque Nicolas Sarkozy a présenté, lors du premier Conseil de l'année, ses v½ux aux ministres. «C'est tous ensemble, unis, dévoués corps et âme à l'accomplissement du mandat que nous avons reçu des Français, que nous parviendrons à transformer notre pays », a dit le chef de l'État, en réponse aux v½ux que venait de lui présenter François Fillon au nom du gouvernement. Chacun a immédiatement compris que les bisbilles récentes avaient fortement déplu au président. Ainsi a-t-il mis en garde les uns et les autres contre «les polémiques qui pourraient donner aux Français le sentiment de faire passer le souci d'un avenir personnel avant celu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant