Sarkozy et Merkel renvoient Athènes à ses responsabilités

le
0
Suivez les dernières avancées sur le G20. Avant l'ouverture officielle du G20 prévue jeudi à Cannes, le président français et la chancelière allemande ont appelé la Grèce à faire le nécessaire pour rester en zone euro. Un référendum pourrait ainsi avoir lieu début décembre.

La Grèce est sur toutes les lèvres à Cannes, où doit s'ouvrir le sommet du G20 jeudi matin. Au terme d'une soirée tendue, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont appeler Athènes à clarifier sa position sur le plan de sauvetage européen si elle veut bénéficier de l'aide financière promise. Au terme d'une réunion exceptionnelle avec le premier ministre grec Georges Papandréou, le président français a précisé qu'un référendum pourrait avoir lieu en Grèce «autour du 4 ou 5 décembre». Avec fermeté, le chef de l'État a lancé «un appel solennel pour qu'un consensus politique puisse être rapidement réuni en Grèce». Surtout, Athènes doit décider au plus vite «si elle veut rester en zone euro», a-t-il insisté.

De fait, le premier ministre grec s'est expliqué dans la soirée sur sa décision de soumettre l'accord européen au vote de son peuple. À noter que les États membres à la fois de la zone euro et du G20 se réuniront jeudi matin pour un mini-sommet con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant