Sarkozy et Fillon font le pari de la rigueur

le
0
Le couple exécutif mise sur sa capacité à tenir la barre dans la tempête. Aucun gouvernement n'a mené pareille politique d'austérité aussi près d'une présidentielle.

Cette précampagne a désormais un visage, et il est sombre: celui de François Fillon, costume noir et cravate du même ton, mine grave, annonçant lundi aux Français le deuxième plan d'austérité en trois mois. «Je dis aux Français que l'effort budgétaire et financier d'aujourd'hui est un choix que nous faisons pour la nation et pour les générations à venir, a solennellement lancé le premier ministre, depuis Matignon. Depuis 2007, nous vivons une phase de basculement de l'histoire économique du monde. (…) Notre pays doit retrousser les manches.»

Le chef du gouvernement, qui n'avait pas hésité à employer les mots de «faillite» en 2007 et de «rigueur» en 2010, peut se targuer d'avoir tiré le premier la sonnette d'alarme sur l'état des finances publiques: «Le mot faillite n'est plus un mot abstrait», a-t-il fait valoir lundi. Mais Fillon n'en est pas moins conscient du risque qui consiste à mener une politique d'austérité à six mois seulement de la présidenti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant