Sarkozy entend toujours taxer les transactions financières

le
1
Le président a renouvelé lors de ses vœux sa volonté de mieux réglementer les marchés financiers.

«Il faut faire participer la finance à la réparation des dégâts qu'elle a provoqués. C'est une question d'efficacité. C'est une question de justice. C'est une question de morale», a expliqué samedi soir Nicolas Sarkozy lors de ses vœux aux Français. En ce début d'année, une meilleure réglementation des marchés financiers, «largement à l'origine des difficultés actuelles», fait partie des sujets prioritaires (avec le chômage et le financement de la protection sociale). Pour lutter contre «les dérèglements de la finance», le chef de l'État a ainsi réaffirmé la nécessité de mettre «en place une taxe sur les transactions financières».

L'idée fait son chemin

Le projet de taxe sur les transactions financières, dans l'air depuis le début de la crise en 2008, a été relancé l'an dernier par le couple franco-allemand. Il a été débattu au G20 de Cannes en novembre. Mais un grand nombre de pays, tels les États-Unis ou la Chine, se sont alors opposés à une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • domiana le lundi 2 jan 2012 à 10:17

    il est bon pour le PIPO