Sarkozy encourage les PME familiales de croissance

le
0
Plus de la moitié des 2000 entrepreneurs à qui s'est adressé Nicolas Sarkozy estime que la meilleure solution pour renforcer la compétitivité serait une baisse du coût du travail.

Nicolas Sarkozy s'est adressé ce mercredi en fin d'après-midi à 2000 dirigeants de PME de croissance réunis au Grand Palais à Paris par l'établissement financier public Oséo, le bras armé de l'État pour soutenir les entreprises pendant la crise et pour les aider à grandir.

Ces 2000 PME qui appartiennent à la communauté Oséo Excellence ont toutes réussi une croissance à deux chiffres de leurs effectifs et de leur chiffre d'affaires ces dernières années. Présentes aussi bien dans la mécanique que dans les biotechnologies, les services ou les industries, elles réalisent ensemble plus de 46 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploient près de 315.000 salariés. Elles ont aussi déposé 7600 brevets.

Éloge d'un capitalisme

Le président de la République, qui a fait de la croissance des PME une de ses priorités majeures et qui a créé Oséo, a fait l'éloge «du capitalisme à la française, du capitalisme familial, du capitalisme réactif, du capitali

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant