Sarkozy écrit aux adhérents UMP : «Les Républicains», c'est «un combat»

le
0
Sarkozy écrit aux adhérents UMP : «Les Républicains», c'est «un combat»
Sarkozy écrit aux adhérents UMP : «Les Républicains», c'est «un combat»

Après les barons du Bureau politique, reste à convaincre les militants. Car ce sont eux qui valideront, par internet les 28 et 29 mai prochains, le nouveau nom de l'UMP. Dans un courrier adressé ce mercredi soir à ses adhérents et dévoilé par «Valeurs actuelles», Nicolas Sarkozy défend la nouvelle appellation qu'il souhaite donner au parti. «Plus qu'un nom, selon lui, Les Républicains, c'est d'abord un combat, un projet et une vision de l'avenir de la France.»

«Avant d'être gaullistes, libéraux, chrétiens-démocrates, centristes, radicaux, nous sommes attachés à l'idéal républicain. Nous sommes nombreux à penser que la République a trop reculé face aux entorses multiples qui sont faites à ses principes», plaide le président de l'UMP, à un peu plus de trois semaines du congrès qui se tiendra le 30 mai à la Grande halle de la Villette à Paris.

«Une étape décisive sur le chemin de l'alternance»

«En proposant de nous appeler Les Républicains, nous voulons montrer la volonté de ne céder en rien face à ce qui, au quotidien, affaiblit la République. L'application sans faiblesse des principes républicains n'est plus un choix, c'est une nécessité qui doit devenir notre priorité», explique-t-il encore.

Sarkozy le promet, alors que l'UMP s'apprête également à changer ses statuts et la composition de son Bureau politique, «le mouvement Les Républicains fera de la démocratie interne sa règle de fonctionnement». «La parité sera respectée», ajoute-t-il. Ultime promesse du président de l'UMP à ses troupes : avec «Les Républicain», «nous allons franchir une étape décisive sur le chemin de l'alternance».

Sarkozy, favori de la primaire UMP, selon un sondage

D'après un sondage Ipsos pour «Le Point», Nicolas Sarkozy a une bonne longueur d'avance sur ses concurrents, dans la course à l'investiture UMP pour la présidentielle 2017. Réalisée auprès de Français se déclarant certains d'aller voter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant