Sarkozy : double ration de frites sinon rien !

le
2
Nicolas Sarkozy est toujours devancé dans les sondages par Alain Juppé.
Nicolas Sarkozy est toujours devancé dans les sondages par Alain Juppé.

On dit souvent que les meetings de Nicolas Sarkozy ressemblent à des one-man-show. Que les « punchlines » succèdent aux faux dialogues avec la salle. Les propos sérieux aux moments plus légers. Les effets sont soignés, les rires nombreux. Mais cette fois-ci la blague ne passe pas. Alors qu'il tenait un meeting, chez lui à Neuilly-sur-Seine (92), l'ancien président a d'abord recyclé une attaque sur les migrants de Calais. « J'avais pas pigé qu'il y avait une jungle à Calais. Oui, je sais, le réchauffement climatique... » Puis, il s'est livré à la défense de la laïcité dans les cantines scolaires. Rappelant son opposition aux menus de substitution, Nicolas Sarkozy a expliqué ne pas vouloir à l'école « qu'il y ait des tables de juifs et des tables de musulmans ». Et de livrer un conseil culinaire : « Le jour où à la cantine, il y a des frites et une tranche de jambon, eh bien, le petit qui ne prend pas de tranche de jambon, il prendra une double ration de frites. »

Twitter critique

« C'est la République. La même règle et le même menu pour tout le monde. C'est ça la République », s'exclame sous les applaudissements nourris l'ancien chef de l'État. Cette position n'est pas nouvelle. Depuis des mois, Nicolas Sarkozy lutte contre cette idée de menus de substitution. « Dans les cantines d'écoles publiques, je suis opposé à ce qu'on appelle les repas de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8842851 il y a un mois

    " Le chef est celui qui ne parle pas " Il n'y a plus de chef !

  • mucius il y a un mois

    On peut pas dire qu'il est tombé bien bas. Il a toujours été très bas ou plutôt on dira qu'il a toujours manqué de hauteur de vue. Morphologiquement.