Sarkozy dénonce «les fautes» de la gauche

le
0
VIDÉO - Le président a accusé les socialistes de «mentir gravement aux Français» sur la réforme des retraites.

Pas une fois, il n'a cité le candidat François Hollande. Pas une fois, les mots de PS et de gauche n'ont été prononcés. Ne s'étant pas encore déclaré candidat en 2012, le président de la République n'est officiellement pas en campagne.

Pourtant, tout au long du discours sur la crise qu'il a prononcé jeudi à Toulon, Nicolas Sarkozy a multiplié les critiques vis-à-vis de la gauche. Critiques en creux, larvées, souvent féroces. Son objectif: pilonner l'héritage socialiste, mettre en garde les Français tentés de voter à gauche en 2012 en démontrant que lui seul a su protéger au mieux la France de la crise de 2008 et saura protéger des turbulences à venir.

Sans surprise, le chef de l'État a multiplié les attaques contre la retraite à 60 ans et l'instauration des 35 heures. «Dans le monde tel qu'il est, avec les défis que nous avons à relever, avec ce que sont les tendances de la démographie, la retraite à 60 ans et les 35 heures ont été des fautes graves

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant