Sarkozy dénonce la «démagogie» de Hollande 

le
0
Le chef de l'État a profité d'une rencontre mardi avec des étudiants pour tacler le candidat socialiste en 2012.

Haro sur François Hollande. À peine «son» G20 bouclé, Nicolas Sarkozy se recentre sur la scène intérieure et... la politique. Dès potron-minet, mardi à l'Élysée, le chef de l'État a lancé l'offensive contre le candidat socialiste, devant les dirigeants de la majorité : «Hollande est déjà président, a-t-il ironisé en face d'Alain Juppé (assis à la place de François Fillon, en Allemagne). C'est une bonne chose pour nous car ça va finir par agacer les Français.» Sarkozy a taclé aussi la «démagogie» du candidat PS, qui a proposé de baisser de 30 % les salaires du président et des ministres.

Même charge plus tard, dans le grand amphithéâtre de l'université de Strasbourg, où l'attendaient 400 étudiants très policés. Mais cette fois, stature présidentielle oblige, le chef de l'État n'a pas prononcé une seule fois le nom de Hollande. Tout juste s'est-il contenté d'évoquer un «candidat à la candidature», faisant mine d'oublier qu'il avait dü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant