Sarkozy défend l'action de l'Europe en Libye

le
0
Le président français a sèchement remis à sa place le chef du Pentagone, vendredi, en marge du Conseil européen à Bruxelles.

Les Alliés ne laisseront pas tomber la Libye. C'est le message qu'a martelé Nicolas Sarkozy vendredi, en assurant que «les opérations se poursuivront jusqu'à ce que les Libyens puissent construire leur démocratie». Réunis en sommet à Bruxelles, les chefs d'État et de gouvernement des Vingt-Sept ont réitéré leur appel à un départ «immédiat» de Mouammar Kadhafi et leur soutien au Conseil national de transition (CNT) pour son «rôle essentiel». «La transformation démocratique de la Libye reste d'un intérêt primordial pour l'UE», souligne la déclaration finale.

Alors que des flottements se sont fait sentir ces derniers jours au sein de l'Alliance, avec la demande par Rome d'une suspension immédiate des opérations, le président français a tenu à justifier le rythme adopté par les alliés. «Si nous n'allons pas plus vite, c'est que nous avons un consensus sur la nécessité de ne pas avoir de bavure. C'est ce qui fait la distinction entre une armée au service

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant