Sarkozy découvre Leboncoin

le , mis à jour à 12:04
6
Sarkozy découvre Leboncoin
Sarkozy découvre Leboncoin

Faute avouée à moitié pardonnée ? Une semaine après la polémique suscitée par sa méconnaissance du site Leboncoin.fr (leadeur français des petites annonces en ligne), Nicolas Sarkozy s'est offert vendredi une séance de rattrapage en visitant les locaux parisiens de l'entreprise, rue Lavoisier (VIIIe). Un Sarkozy pas du tout déstabilisé par le flot de moqueries qu'il a dû essuyer après cette bourde, que ce soit sur les réseaux sociaux ou de la part de ses rivaux à la primaire. Ainsi Alain Juppé qui a tweeté mardi dernier : « @leboncoin fait étape à @Bordeaux. Bienvenue au site français qui propose déjà 260 000 offres d'emploi dont 77 000 en Aquitaine. »

« Je découvre Leboncoin et ça m'intéresse beaucoup. Qui peut dire qu'il est au courant de tout, qu'il connaît tout ? » se défend l'ancien chef de l'Etat. Dans l'open space, ils sont une cinquantaine, en tenue décontractée, moyenne d'âge 30 ans, à décrypter graphiques, tableaux et algorithmes. « Je suis certain que tous ceux qui ont beaucoup parlé de cela (NDLR : la polémique) sont omniscients. Ils connaissent tellement tout qu'ils n'ont plus rien à découvrir ! Les pauvres, c'est dommage pour eux », poursuit Sarkozy, répliquant de façon à peine voilée aux propos de Juppé.

Une pluie de questions

Devant les employés vissés à leur écran d'ordinateur, le patron des Républicains enchaîne les questions : « C'est quoi, votre métier ? Vous avez fait quoi, comme études ? Vous gagnez combien ? Vous arrivez à quelle heure le matin ? » Pour mieux masquer ses lacunes sur le sujet, Sarkozy déborde sur des questions plus personnelles. Thomas le prend au jeu : « Je suis fan du Paris Saint-Germain. Vous pourriez m'avoir des places pour la finale de la Coupe de France ? » « Si vous voulez, je peux vous arranger ça », répond l'invité de marque.

A son côté, Antoine Jouteau, PDG de la société qui avait dénoncé il y a une semaine « la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Qui ne connait pas le "bon coin". En général les gens qui débarquent d'une autre planète, la planète bling, bling par exemple !!!

  • M6998582 il y a 7 mois

    Il prépare son avenir : à la fin de l'année fini la politique pour lui, il va bien falloir qu'il se mette à bosser !

  • frk987 il y a 7 mois

    C'était la meilleure façon de réparer une bourde incroyable, donc il a découvert que le bon coin procure plus d'emploi que popol emploi qui nous coûte, à nous contribuables, les yeux de la tête pour RIEN.

  • vmcfb il y a 7 mois

    Je crois d'ailleurs qu'il cherchait un Job...

  • vmcfb il y a 7 mois

    Une bonne réaction, qui n'exonère en rien sa méconnaissance de la problématique de l'emploi en France et surtout de ce qui se passe du côté du privé. Rappelez-nous le nombre de milliards engagés dans l'ANPE: 6? 7? pour faire moins bien qu'un site totalement gratuit pour le contribuable? Constat peut-être peu sévère mais qui interroge?

  • ecerutti il y a 7 mois

    Bien joué Nico !