Sarkozy courtise les patrons des PME

le
0
Il propose de créer une seule instance de représentation du personnel dans les entreprises de 50 à 250 salariés.

Après Eva Joly, François Hollande et Marine Le Pen la semaine dernière, le président-candidat a planché à son tour, mardi, devant plus de 300 petits patrons de la CGPME (Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises). Non sans un certain succès. Comme son challenger socialiste, le chef de l'État a été ovationné à son entrée et à sa sortie de la salle. Mais, petite différence notable, il a également été très applaudi tout au long de son discours alors qu'il faisait la liste des mesures pro-PME qu'il avait prises pendant la crise ou qu'il entend mettre en œuvre s'il est réélu le 6 mai.

Fin politique, Nicolas Sarkozy n'a pas manqué de faire une annonce: la fusion des fonctions des délégués du personnel, du comité d'entreprise et du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) dans une seule instance - le comité des salariés et des conditions de travail - pour les entreprises de 50 à 250 salariés. Qua

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant