Sarkozy convaincu de pouvoir l'emporter

le
0
Le président-candidat, qui a livré sa feuille de route pour l'entre-deux-tours, fera un grand discours sur le travail le 1er Mai à Paris.

«Tout commence. Demain, on reprend la route...» Dès dimanche soir à la Mutualité, Nicolas Sarkozy a livré sa feuille de route pour l'entre-deux-tours: accélérer encore et se battre jusqu'au bout. Lundi matin, le président-candidat a réuni son comité de campagne, à son QG. Détendu, il a pris le temps d'analyser les résultats, tout en dévoilant sa stratégie. «Les Français me font souffrir, mais ils m'ont aussi donné le score qui me permet de faire le match, a-t-il noté. Ce n'est pas plié. Les Français veulent que je souffre encore un peu...» «Avant la rédemption?», a terminé Jean-Marie Bockel, président de la Gauche moderne. «Oui, c'est ça, a souri Sarkozy. Avant la rédemption. Car je vais gagner!»

«Un vote de crise»

Le président a ensuite longuement analysé ce vote FN qu'il n'a pas réussi à «siphonner» dès le premier tour, contrairement à 2007, et dont il aura impérativement besoin pour gagner le 6 mai. «On ne peut pas dire n'importe qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant