Sarkozy coincé par l'union nationale

le
2
Sarkozy coincé par l'union nationale
Sarkozy coincé par l'union nationale

Nicolas Sarkozy le sait, l'unité nationale face aux attentats passe mal dans les rangs de son parti. Mezzo voce, dans les couloirs de l'UMP, certains élus trépignent de dénoncer une gauche jugée laxiste sur les questions de l'immigration et de la sécurité, inquiets que le FN rafle la mise aux prochaines élections. Le patron leur a fait la leçon hier. « La situation est trop grave pour que nous mettions de l'huile sur le feu bouillant de la société française », a-t-il asséné devant les nouveaux adhérents réunis au siège du parti, lui qui vise les 300 000 militants d'ici la fin de l'année. L'unité nationale est un impératif, a enchaîné l'ancien chef de l'Etat, qui avait affronté en son temps l'affaire Merah.

Certes, il continuera à réclamer des mesures fortes face au « fanatisme de l'islam radical », comme le rétablissement du crime d'indignité nationale pour les ex-jihadistes. « Dix-sept morts, on doit la vérité ! » lance-t-il, soucieux de parler aussi à la France qui n'a pas défilé dimanche dernier. Mais il insiste : « Nous n'avons pas vocation à exploiter les peurs. » En clair, pas comme Marine Le Pen. Malgré la colère qu'il dit sentir dans le pays, il veut croire que la patronne du FN n'en profitera pas. Qu'elle s'est fait du mal en polémiquant en plein drame sur son absence à la manifestation. « Les militants nous disent : Si vous continuez à être complices du laxisme de la gauche, qui nous a conduits là, on va se barrer au FN ! » doute un membre de la direction.

L'ex-président voit bien que certains tordent le nez. « Moi, je dois être à l'équilibre », leur a-t-il répété ces jours-ci. C'est la conception qu'il se fait, dit-il, de sa responsabilité d'ancien chef de l'Etat. Un discours pas facile à tenir aux siens alors que les sondages s'envolent pour l'exécutif : + 10 points pour François Hollande, + 9 points pour Manuel Valls, tandis que lui reste stable, selon BVA. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1178616 le dimanche 18 jan 2015 à 14:09

    bien Nicolas " se taire c'est servir" .il faut donner du temps au temps et l'incapacité du "plus nul que nul" se vérifiera dans les semaines et mois à venir.

  • lemonon1 le dimanche 18 jan 2015 à 14:04

    quand on veut râtisser large il faut faire l'âne ,et il y arrive très bien!