Sarkozy cherche à isoler le PS en Europe

le
0
Pour les socialistes, la «règle d'or» voulue par le président ne serait qu'une «manœuvre politicienne» à l'approche de 2012.

Nicolas Sarkozy est reparti mercredi au cap Nègre, où il réside pour ses congés. Avec sans doute le sentiment d'avoir marqué des points face au PS. En s'affichant à l'Élysée à côté de la chancelière allemande, Angela Merkel, en proposant de faire inscrire la «règle d'or» dans les Constitutions des dix-sept États membres de la zone euro, le président de la République a effectivement pris l'avantage sur l'opposition. «Il a merveilleusement utilisé ce moment politique», analyse l'ex-ministre Dominique Bussereau. «Sarkozy a pris la main et la gardera », assure un membre du gouvernement.

Mercredi, l'Élysée savourait les résultats de la rencontre franco-allemande. «Le PS ne veut pas entendre parler de la règle d'or. Mais, c'est difficile d'avoir raison contre tout le monde. C'est encore plus difficile d'avoir raison contre dix-sept États membres », confiait un conseiller élyséen. L'objectif de l'Élysée et du gouvernement n'est pas seulement de prend

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant