Sarkozy célèbre Césaire, «beau signal de diversité»

le
0
Le chef de l'État a rendu mercredi au Panthéon un hommage national au poète et homme politique martiniquais.

Pour la première fois, Nicolas Sarkozy a célébré un mort illustre sous les voûtes sonores du Panthéon. Aimé Césaire, le poète, le politique, le chantre de la négritude, et aussi de la langue française. Dans les travées, une partie du gouvernement, de François Fillon à Alain Juppé et Frédéric Mitterrand. Mais aussi le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, et celui du Sénat, Gérard Larcher.

Ainsi que tous les groupes politiques, de Marie-George Buffet pour le Parti communiste à Martine Aubry (PS), François Bayrou (MoDem) et Jean-François Copé (UMP). Mais aussi deux candidats déclarés aux primaires socialistes : François Hollande, qui a siégé en même temps qu'Aimé Césaire à l'Assemblée nationale, et Ségolène Royal. Sur l'autre travée du Panthéon se tenait la famille du poète disparu.

Les cendres d'Aimé Césaire sont restées en Martinique, conformément au souhait de ses proches. Il s'agissait donc mercredi de transformer l'hommag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant